CERN Accelerating science

2015 l’année de tous les dangers !

Vous étiez nombreux jeudi 7 mai à assister, dans un Amphithéâtre bondé, à la réunion de crise de l’Association du personnel. Cette réunion publique avait pour but principal de lever le voile sur les intentions d’une partie des délégués du Conseil du CERN qui souhaitent :

  • attaquer toujours et encore nos pensions ;
  • réduire le budget du CERN à moyen terme ;
  • plus généralement, réviser à la baisse nos conditions d’emploi et de travail.

Depuis début 2014 circulent d’inquiétantes rumeurs concernant nos pensions. Plusieurs délégués au Conseil du CERN souhaitent rouvrir le paquet de mesures qu’ils ont accepté en 2010, mesures équilibrées tentant à garantir la pleine capitalisation de la Caisse de pensions du CERN à l’horizon de 30 ans. Ceci constitue non seulement un non-respect de leurs engagements, mais également un non-respect des règles et procédures en vigueur. En effet, les principes de gouvernance stipulent que le Conseil d’Administration de la Caisse de pensions (CACP) veille sur la santé de la Caisse ; à ce titre, seul le CACP a autorité pour proposer au Conseil du CERN des mesures de stabilisation, si nécessaire. Rappelons qu’à ce jour, rien n’indique que les mesures engagées ne répondent pas aux attentes ; l’ingérence du Conseil du CERN est donc injustifiée.

Comme si cela ne suffisait pas, le paquet de mesures proposé par la Direction du CERN visant à limiter en 2015 le renchérissement des contributions des États membres exprimées dans leurs monnaies nationales, suite à l’abandon par la Banque Nationale Suisse le 15 janvier 2015 du taux plancher de 1,20 CHF par euro, n’a pas trouvé un consensus parmi les États membres. La Direction a dû retirer sa proposition, mais la difficulté pour les États membres de faire face à cette augmentation reste.

Enfin, ces attaques arrivent au plus mauvais moment pour nous car nous sommes dans la phase finale d’un exercice d’examen quinquennal. Cet examen est prévu pour vérifier que les conditions financières et sociales offertes par l’Organisation garantissent l’attractivité du CERN. Dans cette atmosphère d’attaques et de menaces, nous craignons le pire.

Non seulement pour nous, Association du personnel, mais aussi pour vous tous, employés et utilisateurs de l’Organisation, l’absolue priorité est l’exploitation optimale des projets actuels et la concrétisation des futurs projets scientifiques. Des investissements pour lancer ces projets, en particulier le HL-LHC, sont à faire maintenant. Une diminution du budget, comme préconisé par certains délégués, serait catastrophique pour l’avenir à long terme de l’Organisation. Certains délégués arrivent au CERN avec des visions économiques à très court terme. Nous savons que l’austérité ne fonctionne pas, a fortiori dans la recherche fondamentale où il faut avoir une approche à long terme pour permettre les découvertes de demain et créer des emplois à forte valeur ajoutée après-demain.

Il est donc plus qu’inquiétant de constater que certaines délégations s’agitent sans raison et contaminent les autres. Cela doit cesser ! Nous demandons le respect des engagements et des procédures et plus encore, le respect du personnel du CERN qui a offert des prix Nobel et maintes découvertes à la science européenne et mondiale.

Tous ensembles nous devons agir avec détermination avant que de néfastes décisions ne soient prises. Nous vous demandons d’informer un maximum de vos collègues afin que l’ensemble du personnel (membres du personnel employés et associés) puisse dire NON à la mise en danger de notre Organisation.

La vidéo et la présentation de la réunion de crise sont disponibles à https://indico.cern.ch/event/392832/.