CERN Accelerating science

Le CERN, un bien précieux pour l’humanité – Interview de la Directrice générale, Fabiola Gianotti

Physicienne italienne, première Directrice générale du Laboratoire nommée par le Conseil du CERN, Fabiola Gianotti a pris ses fonctions le 1er janvier 2016. Les deux vice-présidentes de l’Association du personnel (AP) l’ont rencontrée afin d’aborder avec elle différents sujets d’actualité.

Nomination et ambitions pour le CERN

Physicienne, ex-membre du personnel du CERN, Fabiola Gianotti a pour elle une longue expérience de la maison. Ceci a probablement joué un rôle important lors de sa nomination au poste de Directrice générale. En effet, son excellente connaissance du CERN, de son fonctionnement et des défis présents et futurs sont des atouts majeurs au service de ses ambitions pour le Laboratoire. Accroitre l’excellence dans le domaine de la recherche expérimentale, développer des technologies toujours à la pointe du progrès, former les jeunes générations, collaborer avec les scientifiques du monde entier sont là parmi ses principales aspirations. Pour ce faire, notre Directrice se doit non seulement de mener à bien ce qui a été entrepris mais également de préparer l’avenir de l’Organisation, l’après LHC à l’horizon 2035.

Personnel du CERN

Le personnel du CERN est pour notre Directrice générale le bien le plus précieux de l’Organisation. Sans la compétence et l’engagement du personnel, toutes catégories professionnelles confondues, le CERN ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui. On sent, dit-elle, une vraie passion de la part des membres du personnel. Il est donc primordial, pour la Directrice, de maintenir la motivation du personnel, cet enthousiasme dont il fait preuve et ce sentiment si particulier d’appartenance et d’attachement.

Examen quinquennal 2015 et réponse aux attentes du personnel en matière de motivation, de structure des carrières

2016 est une année cruciale pour l’implémentation de la nouvelle structure des carrières. Pour notre Directrice, il est important qu’ensemble, Management et Association du personnel, fassions en sorte que cette implémentation soit un succès mais il ne faut pas s’arrêter là. En effet, il faut également continuer à cultiver la motivation en travaillant sur le développement de la mobilité interne, de la V.A.E (validité des acquis d’expériences), notamment. Le personnel doit pouvoir passer plus facilement d’un groupe, d’une unité, d’un département à un autre. Trop souvent la mobilité interne est mal considérée alors qu’au contraire elle devrait être vue comme quelque chose de positif, comme une richesse pour l’Organisation. Cela passe par un changement culturel et par une bonne connaissance de nos besoins et de nos ressources.

Revue externe des ressources de l’Organisation

La nouvelle Direction a confié à un comité externe une revue des ressources de l’Organisation et notamment la revue des ressources humaines. Ce comité a débuté son travail à la mi-avril et devra rendre un rapport oral en septembre-octobre 2016. Il est toujours intéressant d’avoir un avis externe sur son fonctionnement, déclare la Directrice.

Politique des contrats

Concernant la politique des contrats, la Directrice est convaincue que le CERN souffre de la limite fixée à environ 2250 « staff ». En effet, depuis 10 ans ce nombre de titulaires est resté stable alors que le nombre de membres associés n’a cessé d’augmenter, ce qui est au demeurant une bonne chose. Si l’on ajoute à ceci des projets de plus en plus complexes et une problématique démographique, on ne peut que constater que l’actuel personnel se trouve dans une situation très difficile à gérer. Il est donc important d’en informer le Conseil du CERN et de voir avec lui si plus de souplesse dans la gestion et l’attribution de contrats (LD-IC) pourrait être apportée. Pour la Directrice, le Conseil est là pour aider le CERN.

Regard sur l’Association du personnel lorsque membre du personnel (MPE)

La Directrice, ex-membre du personnel, a toujours suivi avec intérêt ce que l’Association du personnel fait que ce soit d’un point de vue social ou d’un point de vue culturel.

Par exemple, le Jardin d’enfants « EVE et école » de l’Association du personnel (JdE) est un réel plus pour la communauté CERN ; c’est un service que la Directrice soutient. Il faut absolument que le JdE soit pérenne, voire qu’il se développe.

Par ailleurs, les expositions, les conférences, les clubs et autres activités de l’Association du personnel sont très importants pour le Laboratoire. Cela participe aux échanges, au partage, à l’intégration.

Personnel d’entreprises et conditions sociales

Il est important de veiller aux critères de sélection des entreprises contractantes afin qu’ils ne soient pas exclusivement économiques mais également en accord avec des conditions sociales et financières décentes.

CERN - Centre d’innovations

Interrogée sur sa vision en matière d’innovations, la Directrice déclare : « Mon rêve est de placer le CERN à l’avant-garde des avancées et pas seulement au niveau physique mais également au niveau de l’environnement, de la formation et des collaborations. Un sujet me tient particulièrement à cœur, celui des personnes en situation de handicap, car il est important de pouvoir donner à tous les mêmes opportunités, il est donc indispensable d’offrir des infrastructures adaptées. De plus, il faut continuer à voir où il nous est possible de nous améliorer afin de permettre au CERN d’être un exemple dans le monde. »

Sécurité et risques d’attentats

Il est nécessaire de prendre des mesures afin de garantir la sécurité des personnes présentes sur le domaine du CERN. Le renforcement des contrôles aux points d’entrée du CERN font partie des mesures mises en place, tout comme la revue de nos clôtures, la mise en place de caméras de surveillance, le port obligatoire du badge sur site, etc. Néanmoins, le CERN doit rester un Laboratoire ouvert aux collaborations et aux échanges.

Clap de fin

Pour Fabiola Gianotti, le CERN est un bien inestimable pour l’humanité ; il doit rester un exemple pour les générations présentes et futures.

La Directrice et les vice-présidentes se sont quittées en promettant de se revoir d’ici la fin de l’année afin de refaire un point.

Les vice-présidentes, et l’Association du personnel en général, remercient vivement Fabiola Gianotti pour son accueil amical, cordial et tout en simplicité.