CERN Accelerating science

Le coin des délégués

Tout le monde a certainement entendu parler de l’Association du personnel (AP) du CERN au moins une fois au cours de sa carrière : l’organe statutaire de représentation du personnel dont l’existence est entérinée par le Chapitre VII du Statut du personnel. Son mandat et sa mission sont entre autres la défense des intérêts économiques, sociaux, professionnels et moraux de ses membres et de l’ensemble du personnel du CERN.

Mais l’Association du personnel c’est avant tout des hommes et des femmes, élus délégués du personnel par VOUS et qui VOUS représentent.

Nous leur donnons de façon régulière la parole afin qu’ils vous expliquent avec leurs mots qui ils sont et ce qu’ils font au sein de l’Association du personnel.

Aujourd’hui, Anthony Rey, opérateur sur le SPS et qui travaille en horaires postés en CCC au sein du groupe BE/OP depuis 2001, nous explique son rôle et sa vision de l’AP.
Anthony a intégré le CSR (Comité de Surveillance des Restaurant) depuis le début de l’année 2019.

- Bonjour Anthony, quand et comment as-tu rejoint l’Association du personnel ?

J’ai été délégué à l’Association du personnel une première fois entre 2004 et 2011 pendant une période qui fut remplie de défis pour l’Association. J’ai admiré la philosophie constructive qui anime l'association qui tend toujours à rechercher des solutions pour ménager à la fois les intérêts de l’Organisation ET de son personnel.

Lors de ce premier mandat, j’ai eu l’occasion de travailler, entre autres, sur l’étude des nouvelles circulaires administratives 22 et 23, ainsi qu’au sein de la commission conditions d’emploi (certaines réflexions sur la VAE avaient déjà été lancées en 2007). De retour en tant que délégué depuis 2017, je reste attaché aux valeurs de l’association dans son objectif de recherche du meilleur compromis tout en allant de l’avant.

- Qu’est-ce que l’Association du personnel pour toi ?

Pour moi, l’Association du personnel est l’organe qui exprime le point de vue du personnel vis à vis des organes décideurs, un interlocuteur qui conserve la mémoire, une approche raisonnée tout en essayant de fournir des suggestions et aide à construire des solutions.

- Et selon toi, à quoi cela sert-il d’être délégué du personnel ? En quoi est-ce utile ?

Être délégué, c’est faire partie de cet organe, c’est une expérience qui permet de s’ouvrir sur l’ensemble de ce qui passe au sein de l’Organisation, on apprend beaucoup et on trouve toujours une oreille attentive à notre vécu et notre expérience. C’est cet échange qui permet de créer les positions les plus justes au sein des différentes commissions de travail.

- Comment est-ce que tu vis cette mission de délégué du personnel ?

Dans le cadre de mon activité professionnelle, mon rôle de délégué est particulièrement local et un peu décalé par rapport à d’autres. Faisant partie d’une équipe travaillant en roulement 7/7j, 24/24h durant la phase d’exploitation des accélérateurs, nos conditions de travail sont uniques et doivent aussi être représentées au sein de l’Organisation, car nous sommes au cœur de la raison d’être du CERN. Du fait de ce planning singulier, il est difficile d’assister de manière régulière à des réunions ou assemblées, mais il est toujours possible de se tenir informé et de communiquer par email pour participer à la vie de l’Association.

- Combien de temps faut-il consacrer à sa mission de délégué ?

Si je devais estimer le temps passé, je dirais qu’en moyenne, je prends une demi-journée par semaine morcelée entre le Conseil du personnel et surtout la lecture des rapports des différentes commissions.

- Comment cela se passe-t-il pour jongler avec ton travail de tous les jours au CERN ?

Mon travail en horaire décalé implique une communication à distance accrue qui peut facilement se moduler au cours d’une journée et s’insérer entre d’autres activités, cela demande un peu de discipline mais reste tout à fait réalisable.

- Que peux-tu nous dire de ton expérience de délégué ?

De cette expérience, j’ai surtout compris que l’échange, l’écoute et la discussion étaient la clé de la plupart des problèmes collectifs, je ne peux que recommander à tous de venir à la rencontre de l’Association, de ses délégués, de s’intéresser à la diversité des sujets traités, d’apporter son expérience personnelle. C’est grâce à la participation de chacun que l’Association est et reste représentative du personnel.

- Le mot de la fin ?

Le bureau de l’Association du personnel se trouve dans le bâtiment principal (64/R-010). N’hésitez pas à venir nous rencontrer, le secrétariat se fera une joie de vous renseigner.

Vous pouvez également trouver un maximum d’information en vous rendant sur notre site web : http://staff-association.web.cern.ch

Merci Anthony d’avoir accepté ce jeu de l’interview !

Nous espérons que grâce à Anthony, vous avez pu (re)découvrir l’Association du personnel au travers de son regard.

 

Le CSR a pour mandat de :

- Donner son avis sur toute question relative à la politique générale de l’Organisation en matière de restauration sur le site, y compris en ce qui concerne les termes et l’attribution des contrats d’exploitation des restaurants ;

- Définir dans le cadre des contrats d’exploitation des restaurants, les prestations correspondant aux besoins et, dans la mesure du possible, aux désirs du personnel ;

- Surveiller les prestations des restaurants, y compris en ce qui concerne la qualité et la préparation des produits ;

- Négocier avec les concessionnaires des restaurants au sujet des tarifs et de surveiller les prix ;

- Veiller à l’information du personnel, d’examiner ses desiderata, ses réclamations et ses suggestions au sujet des restaurants ;

- Proposer des améliorations aux locaux et aux prestations des restaurants, compte tenu notamment des comparaisons avec l’extérieur ;

- Faire un rapport annuel sur ses activités au Comité des Affaires sociales.