CERN Accelerating science

Le Jardin d’enfants a 52 ans – cette structure qui a fait ses preuves ne doit pas disparaitre – ensemble, sauvons notre crèche et notre école !

Depuis début 2016, l’Association du personnel a entamé des discussions avec le Management afin de sauver et de pérenniser notre Crèche et École située sur le domaine du CERN de Meyrin.

Où en sommes-nous de ces discussions et quel avenir pour notre Espace de Vie Enfantine et École (EVEE) ?

 

Revenons tout d’abord à la création du Jardin d’enfants et à sa gestion !

Le Jardin d’enfants du CERN a été créé dans les années 1960 par un groupe de parents, puis la structure a été reprise par l’Association du personnel du CERN en 1969. Cette reprise a donné lieu à un accord de partenariat entre le CERN et l’Association du personnel qui définissait les droits et les devoirs des deux parties dans le cadre de l’exploitation par l’Association du personnel d’un Jardin d’enfants sur le domaine du CERN. Depuis lors, l’Association du personnel est employeur et gestionnaire de cette structure dédiée à la petite enfance.

Évolutions de la structure !

En 1977, le Jardin d’enfants a changé de locaux et un nouvel accord a été signé entre le CERN et l’Association du personnel. Cet accord est, à ce jour, toujours en vigueur.

Plus récemment, l’Association du personnel du CERN, soucieuse du bien-être des enfants et en réponse aux attentes des parents, a mis en place, en concertation avec l’Administration du CERN, de nouveaux services :

  • en 2009, création d’une cantine accueillant environ 60 enfants/jour ;
  • en 2013, création d’une crèche accueillant des enfants de 4 mois à 3 ans (env. 35 bambins) ;
  • en 2015, aménagement d’un centre aéré pouvant accueillir jusqu’à 40 enfants pendant le mois de juillet.

EVEE fait face à des difficultés budgétaires, comment cette crise est-elle gérée !

La structure de l’Espace de Vie Enfantine et École rencontre des difficultés budgétaires consécutives, en grande partie, à la mise en place de la cantine et de la crèche ; en effet, ces deux services génèrent des déficits structurels annuels que l’actuel support financier de l’Organisation et les augmentations de l’écolage ne permettent pas de couvrir.

En 2015, le Comité de gestion de l’EVEE s’est efforcé, avec beaucoup de difficultés, d’optimiser les recettes et de contenir les charges pour atteindre l’équilibre budgétaire.

En 2016, le Management du CERN, informé du fait que la structure EVEE était dans une situation délicate, a décidé de mettre en place un groupe de travail devant faire le point sur la situation, évaluer les besoins des membres du personnel (MPE et MPA) en matière de petite enfance et faire des propositions afin de trouver une solution pérenne et viable, avec l’Association du personnel.

En 2017 et à la demande de l’Association du personnel, un audit des comptes a été réalisé. Cet audit montre que la gestion est globalement saine et précise que les mesures d’optimisation seules ne sont pas suffisantes pour retrouver l’équilibre budgétaire. Une subvention adaptée de notre « État », le CERN, est nécessaire.

Dans le même temps, le CERN a accepté de couvrir le déficit par des subventions extraordinaires permettant à l’Association du personnel de clore l’année 2016-2017 et d’assurer la rentrée 2017-2018.

Quelles réponses données par le CERN à la fin 2017 ?

1ère réponse : privatisation de la partie crèche et suppression immédiate de l’école

Après plus d’un an de discussions devant permettre au Management et à l’Association du personnel de trouver une solution pérenne et viable pour la structure EVEE, le CERN décide, unilatéralement, de sous-traiter l’exploitation de la crèche et de supprimer la partie école.

En effet, un appel d’offres a été envoyé début novembre à plusieurs entreprises toutes gérantes de plusieurs structures de la petite enfance sur le territoire suisse en vue d’une décision prise en début d’année 2018.

C’est à la lecture de cet appel d’offres établi par le Service des achats que l’Association du personnel a appris qu’elle arrêterait d’exploiter la structure EVEE au 31 août 2018 et que l’exploitation d’une nouvelle structure, ne comprenant plus d’école, serait confiée à un contractant à compter du 1er septembre 2018.

Comment pensez-vous que l’Association du personnel ait pu accueillir cette nouvelle après presque 50 années de partenariat ? Comment les parents, mais surtout les plus de 40 employées de la structure ont-elles pu réagir ?

Suite à cette annonce et aux entretiens au plus hauts niveaux de l’Organisation, des engagements sont pris, rassurant, en partie, les employées de la structure, les parents et l’employeur qu’est l’Association du personnel.

2e réponse : externalisation de la partie crèche et maintien de l’école gérée par l’Association du personnel

Lors de la réunion du mercredi 6 décembre à laquelle les membres du personnel ayant des enfants de moins de quatre ans étaient conviés, le Chef du département des Ressources Humaines, James Purvis, annonçait l’intention du CERN d’externaliser la partie crèche et de maintenir la partie école avec une gestion effectuée par l’Association du personnel.

Également, l’engagement qu’il n’y aurait pas de licenciements était énoncé par le Directeur des Finances et des Ressources humaines, Martin Steinacher.

Les inquiétudes persistent néanmoins !

Malgré les derniers développements, l’Association du personnel, les parents et les employées de la structure EVEE restent inquiets quant au futur de la structure EVEE, composée d’une crèche et d’une école.

En effet, lors d’une réunion avec le Management, précédant celle du 6 décembre, le Management annonçait le maintien de l’école, contrairement à ce qui a été initialement écrit dans l’appel d’offres, mais pour une durée limitée et non déterminée.

Et il n’est pas trop tard pour pérenniser le partenariat entre CERN et l’Association du personnel !

L’offre faite par l’Association du personnel depuis de très nombreuses années est avant tout qualitative et adaptée à un environnement international. De l’avis des parents actuels, mais également anciens, la qualité du service est notoire.

La structure EVEE est également la seule structure du canton qui offre un accueil allant de 4 mois à 6 ans. Cette offre originale permet de préparer des enfants souvent non francophones à intégrer un établissement scolaire suisse ou français.

L'Association du personnel souhaite faire tout son possible pour sauver la structure telle qu’elle est, non seulement pour cette offre pédagogique atypique, mais également parce que l’école génère des bénéfices qui diminuent d’autant les déficits de la crèche et de la cantine.

Aussi, pourquoi le CERN cherche-t-il à rompre un partenariat de longue date si aucune économie substantielle ne pourra être réalisée, avec au demeurant une très probable diminution de la qualité de l’offre pédagogique... Tout cela sans compter sur l’impact qu’une telle décision risque d’avoir sur les employées et ce malgré les engagements de non licenciement pris par la Direction.

L’Association du personnel est un employeur responsable et fiable qui cherche à préserver une offre pédagogique unique et de qualité tout en s’engageant à proposer, avec l’aide des parents et des employées, un modèle économique viable et concurrentiel.

SAUVEZ NOTRE CRÈCHE ET ÉCOLE, c’est ce qu’appellent de leurs vœux les parents, les quelque 40 employées de l’EVEE et l’employeur qu’est l’Association du personnel !