CERN Accelerating science

Tour de France de l’INEPE

L’orchestre et le chœur de l’INEPE invités en concert dans huit villes de France

Cet article présente l’extraordinaire aventure des enfants de l’école de l’Équateur, sponsorisée par les Collectes à Long Terme du CERN (CLT) et l’association Partage, de Compiègne en France.

Le nouveau président de Partage ayant visité l’école de l’INEPE à Quito, a été tellement enthousiasmé que toute l’Association a décidé d’inviter le chœur et l’orchestre de l’école en France pour une tournée dans huit villes du pays. Dans chaque ville ils ont été pris en charge par les dirigeants locaux des relais de Partage. Andrea Raza, directrice du programme musical, avec les enfants artistes et leurs enseignants, 40 personnes au total, sont partis de Quito au début du mois de novembre 2019 pour chanter et jouer des airs d’Amérique Latine.

La générosité et la disponibilité de l’association Partage est tellement louable qu’elle paraît invraisemblable. Dans ce monde d’individualisme galopant cela vaut la peine d’expliquer comment des actions allant dans le sens contraire ont pu se réaliser.

En 1995, j’ai découvert l’école de la Dolorosa, située à 3200 mètres sur le mont Unguis à Quito, lors d’une visite à ma première fille parrainée via Partage. A cette occasion j’avais rencontré Liliane Alvaro et Patricio Raza, les dirigeants d’une petite école primaire avec une dizaine d’élèves, qui se réunissaient dans une maisonnette prêtée par une dame dont le mari avait émigré en la laissant seule. A travers l’aide immédiate des CLT, l’école a démarré en construisant le premier bâtiment à trois étages et antisismique. Ayant averti Partage de ma découverte, leur appel à parrainer dans toute la France, a immédiatement produit 700 parrains qui se sont engagés à donner un minimum de 35 € par enfant et par mois. A partir de 1996 le nombre d’élèves n’a cessé d’augmenter pour atteindre 750 à présent. La petite maison est devenue un lycée prestigieux. L’école est même devenue une référence nationale et sa méthode d’enseignement a été adoptée par le gouvernement Correa qui a aussi revalorisé l’enseignement et les enseignants. Une telle réussite de l’aide internationale est si rare et difficile que les CLT peuvent dire avoir été les promoteurs d’une aventure extraordinaire. Cet énorme exploit a cependant demandé le génie et l’engagement sans relâche des promoteurs et de toute l’équipe de l’INEPE. Liliane et Patricio, aidés par la grande famille Alvaro et portés par les valeurs qu’ils ont intériorisées lors du premier réveil de l’Amérique Latine dans les années 70, ont déployé des trésors d’inventivité et consenti des efforts invraisemblables. D’où venait leur force inouïe ? Les ressorts de la réussite sont à rechercher dans leurs excellentes qualifications professionnelles, leur honnêteté, leur dévouement à une cause fondamentale et surtout la certitude de redonner aux indigènes, dont ils sont issus, la dignité qu’ils attendaient depuis l’invasion de leur territoire.

L’école a surmonté des difficultés et des agressions insoutenables, mais l’esprit de tolérance et d’amour pour toute l’humanité sont restés la valeur première de tous les enseignants de la Dolorosa. L’exemple du CERN, que plusieurs de leurs enseignants ont eu la possibilité de connaître, a grandement contribué à leur motivation.

Quand le vendredi 15 novembre la tournée offerte par Partage est arrivée à Lyon à la salle Victor Hugo, nous avons eu le plaisir de les rencontrer et de partager avec eux une immense émotion.

Franco Francia

 

Nous reproduisons ci-dessous le discours de présentation que Liliane  Alvaro  Raza a prononcé avant le spectacle.

LA SOLIDARITE EST LA MEILLEURE EXPRESSION DE LA TENDRESSE

La beauté et la sérénité de la première neige tombée depuis notre arrivée, nous ont transporté dans une autre dimension. La silencieuse retombée de la neige et sa fragilité, nous ont ramené à la dimension de la solidarité et nous rappellent que notre “mère terre“ se repose.

Nous sommes les enfants de la Pachamama, de l’Amérique métissée. Notre délégation musicale a l’esprit multicolore des sanjuanitos, andareles et sambas.

Le spectacle que nous vous offrons est en résonance avec le peuple de France, exprimé par l’engagement bienveillant et professionnel de l’Association Partage. Les sons de guitares, violons, flûtes, saxos et pianos s’harmonisent avec les voix du chœur de notre communauté éducative INEPE. Diversités de voix et de savoirs dans lesquelles s’expriment les âmes de nos maîtres de musique, de leurs étudiants et des mères et pères de familles. C’est ainsi qu’est composée notre délégation. En son sein sont contenues toutes les voix de la communauté d’enseignement qui rendent hommage à Paulo Freire et Shinichi Suzuki, dont les vies ont été dédiées à la construction d’une nouvelle humanité.

Le récital que nous interprétons exprime la gratitude de nos cœurs aux volontaires, aux marraines et parrains, ainsi qu’à tout le personnel de Partage qui, avec leur travail de tous les jours, défendent le droit des enfants. Votre apport généreux réalise les rêves et les idéaux de la famille de l’INEPE. Avec ses actions d’espoir il contribue à construire des êtres humains altruistes et généreux, qui à leur tour, s’engageront à défendre la paix et la qualité de vie sur notre planète.

Pendant cette nuit, nous saluons particulièrement la présence de Franco Francia, un des premiers employés du CERN qui, avec son action est à l’origine de notre collaboration avec Partage. J’exprime notre profonde reconnaissance également à Chantal Brodier et son époux Bertrand, à Anna Sandler, à Yolande Francia et à Francois Siohan. Je vous prie de transmettre aux “Collectes à Long Termes“ du CERN notre profonde gratitude pour leur soutien solidaire. Chaque concert est l’expression et le fruit d’une relation profonde entre les peuples d’Équateur et de France.